Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Walenkeluwa est un média social pour les actualités en ligne, l'information à temps sur les réseaux sociaux Il permet également de faire la pub de vos produits

GRAND ORAL DE LA SÉCURITÉ : LES CANDIDATS DE DROITE FACE AUX ATTENTES DES POLICIERS

Le rendez-vous était important et a été coché par les candidats à la présidentielle classés à droite de l’échiquier politique. Ce mercredi 2 février, le syndicat de police Alliance a organisé un «grand oral», afin de connaître leur vision de la sécurité et des forces de l’ordre.

 

Parmi l’ensemble des concurrents invités (considérés comme «représentatifs dans les sondages»), seuls Valérie Pécresse (Les Républicains), Eric Zemmour (Reconquête !), Marine Le Pen (Rassemblement national) et Gérald Darmanin, qui intervenait en tant que représentant d’Emmanuel Macron (LREM, pas encore officiellement déclaré), avaient confirmé leur présence.

A gauche, l’invitation avait été déclinée par Anne Hidalgo (Parti socialiste), Fabien Roussel (Parti communiste) et Yannick Jadot (Europe Ecologie-Les Verts).

Jean-Luc Mélenchon (Les Insoumis) n’avait, lui, pas été convié, pour ses déclarations «anti-flics», selon Alliance.

 

Le chef des Insoumis avait par exemple tenu des propos jugés agressifs envers un policier du syndicat, lors d’un débat sur C8 la semaine dernière.

 

LA SÉCURITÉ, UN ENJEU MAJEUR DE LA PRÉSIDENTIELLE

Par ailleurs, s’il semblait logique de voir les candidats de droite participer à ce grand oral, l’absence de ceux classés à gauche a pu aussi surprendre, tant la sécurité est un thème majeur de la présidentielle.

Bien qu’elle n’atteigne pas l’importance du pouvoir d’achat ou de la santé dans les considérations des Français, elle se classe toujours parmi les cinq sujets phares, accompagnés de l’immigration ou de la lutte contre le terrorisme.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article